jeudi, avril 25"Rappelez-vous, le diable a peur des gens heureux !" (Don Bosco)

Célébration de la journée de droit de la femme Chem Chem

La journée du 8 mars est destinée à la femme, il s’agit du jour où le monde entier commémore les droits de la femme. La joie de la célébration de la journée de la femme a caractérisé les visages des femmes éducatrices œuvrant et les jeunes filles qui fréquentent notre communauté de Chem Chem, une des communautés salésiennes qui a dardé un regard singulier à l’égard des femmes qui travaillent en son sein. Il est à noter que cette journée n’est pas passée inaperçue aux regards des éducateurs de Chem Chem. D’où, une organisation particulière a été faite pour honorer la femme qui joue dès l’aube le rôle maternelle et gardienne de l’éducation. Certes, toutes les éducatrices accompagnées des élèves filles de l’école Saint Jean-Paul II, Saint Domi[1]nique Savio et toutes les filles de la pastorale, ensemble ont pris part à la célébration eucharistique dite en l’honneur de la femme. C’est avec celle-ci que la journée a vu ses débuts dans un climat bon enfant, au cours de celle-ci, le célébrant du jour, Père Pascal Nyunda Sdb, dans son homélie, il a essayé de rappeler les différents droits et devoirs de la femme dans le monde entier et particulièrement en Afrique/Congo Kinshasa, en mettant la femme au centre de l’humanité chrétienne, l’invita à prendre conscience de sa responsabilité et de son importance ultime dans la société actuelle. C’est dans un cli[1]mat méditatif que la célébration eucharistique a pris fin permettant ainsi aux participantes d’intérioriser le serment prononcé par l’homme de Dieu en cette journée commémorative pour les droits de la femme. Par ailleurs, une surprise de détente leur avait été réservée par la communauté de Chem Chem en organisant une sortie en faveur des éducatrices en vue de couronner la journée du 8 mars, celles-ci étaient accompagnées par l’abbé Songa Songa Sdb. L’organisation avait un soubassement de quelques thèmes selon les âges. Les femmes mariées ont donné leur témoignage de vie, les jeunes filles avaient un thème cadrant avec leur niveau est ce dernier était intitulé : la jeune fille face à son environnement. Apres tant de témoignages et d’exploitation de différents thèmes, la journée n’était fini ainsi car la fête attendait son tour qui a couté un déplace[1]ment de Chem Chem jusqu’au lieu prévu de la sortie où la joie s’est bien manifesté à-tra[1]vers l’ambiance créée. Dans cette même activité, il ne leur a pas été épargné de penser intensément à la femme congolaise se trouvant à l’Est du pays où se vit une situation malheureuse causée par la guerre, occasionnant la précarité des femmes de cette contré, cependant au crépus[1]cule de la journée, conformé[1]ment au décret ministériel du genre famille et enfant, l’abbé Songa Songa a prononcé un mot du soir en exhortant les dames qui étaient présentes de prier sérieusement pour la paix dans notre nation et a clôturé par la prière. Ainsi s’est achevée la journée du 8 mars à Chem Chem.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *